État de la situation financière

L'état de la situation financière, ou bilan, est un document qui donne un portrait complet, à une date donnée, de la situation financière d'une personne, d'une famille, d'une entreprise, etc.

On y retrouve la liste des avoirs (les actifs) et des dettes (les passifs), ainsi que la différence entre les deux (la valeur nette).

Quelques définitions financières

Le jargon financier peut parfois (souvent) être très complexe, nous avons donc créé un glossaire financier. Voici la définition claire et simple des termes financiers.

Liquidité

La liquidité d'un placement est sa capacité d'être rapidement vendu contre de l'argent, et ce, sans occasionner de frais importants.

Par exemple, une action négociée à la Bourse aura une bonne liquidité s'il y a constamment des investisseurs qui font une offre pour l'acheter. La personne qui possède une telle action pourra rapidement la vendre.

Les liquidités d'une personne ou d'une entreprise sont formées de son argent et ses placements pouvant être rapidement convertis en argent sans frais important.

Régime complémentaire de retraite traditionnel

Un régime complémentaire de retraite traditionnel est un contrat déposé auprès de la Régie des rentes du Québec (RRQ) dans lequel l'employeur, seul ou avec les participants du régime, s'engage à verser périodiquement de l'argent dans une caisse de retraite pour accumuler une rente de retraite.

Passif

Le passif d'une personne ou d'une entreprise est l'ensemble de ses dettes.

On parlera d'un passif à court terme si la dette doit être remboursée dans un laps de temps relativement court (par exemple, un montant porté à une carte de crédit), et de passif à long terme si le remboursement s'étale sur une plus longue période (par exemple, un prêt hypothécaire sur un édifice).

Le passif s'oppose à l'actif qui représente les biens matériels (par exemple, un bâtiment) et immatériels (par exemple, un droit d'auteur) de la personne.

Amortissement

L'amortissement a deux définitions.

Pour la comptabilité, l'amortissement est la répartition du coût d'un achat sur plusieurs années. Par exemple, si l'achat d'une machine est amorti sur cinq ans, le prix d'achat n'est pas considéré comme une dépense au moment où il est payé. En d'autres termes, acheter la machine ne réduit pas les profits et la valeur de l'entreprise. Ce sont plutôt les actifs qui sont répartis différemment : au lieu d'avoir de l'argent, l'entreprise possède maintenant une machine neuve.

Dans cet exemple, l'usure de la machine est considérée comme une dépense année après année (par exemple, 20 % du coût d'achat par année, pendant cinq ans).

Pour un prêt, l'amortissement est le remboursement graduel. Par exemple, si la période d'amortissement d'un prêt hypothécaire est de 25 ans, les versements seront calculés pour que le prêt soit entièrement remboursé au bout de ces 25 ans.

assurance vie

Découvrez votre besoin d'assurance vie

Découvrir mon besoin