FB

Fonds d'investissement

Un fonds d'investissement regroupe l'argent de plusieurs investisseurs, qu'un gestionnaire utilise pour acquérir des actions, des obligations ou d'autres titres en fonction des objectifs du fonds. Il existe plusieurs types de fonds d'investissement :

  • fonds commun de placement (FCP)
  • fonds d'investissement à capital fixe
  • fonds négocié en Bourse (FNB)
  • etc.

Quelques définitions financières

Le jargon financier peut parfois (souvent) être très complexe, nous avons donc créé un glossaire financier. Voici la définition claire et simple des termes financiers.

Fonds de couverture

Un fonds de couverture est un fonds d'investissement qui est géré de façon à ce que son rendement soit peu ou pas influencé par l'évolution des marchés boursiers et obligataires.

En règle générale, il est constitué de placements pouvant convenir uniquement à des investisseurs chevronnés : des actions de sociétés fermées, des instruments dérivés, des contrats à terme, etc.

Il en va de même des stratégies utilisées, parmi lesquelles on trouve les ventes à découvert, l'investissement par emprunt, la concentration des investissements, l'investissement dans des sociétés en difficultés financières.

Capitalisation boursière

La capitalisation boursière est une mesure de la valeur d'une société obtenue en multipliant le nombre d'actions ordinaires de la société par sa valeur en bourse.

Actif sous-jacent

Un actif sous-jacent, ou sous-jacent, est l'actif sur lequel est basé le contrat d'un instrument dérivé (option d'achat ou de vente, contrat à terme, etc.) ou un autre investissement (par exemple un fonds négocié en bourse) et qui en influencera la valeur. L'actif sous-jacent peut être une action, un indice boursier, une devise, une marchandise, etc.

Vente à découvert

Une vente à découvert consiste à vendre un titre sans le détenir.

L'investisseur emprunte alors le titre à son courtier, ou à un autre intermédiaire financier, et le vend immédiatement sur le marché. Il devra racheter le titre plus tard pour le rendre à l'intermédiaire.

Si la valeur du titre baisse, l'investisseur peut le racheter à prix moindre. La différence entre le prix de vente et le prix de rachat constitue son profit.

Cette stratégie de placement peut s'avérer très risquée. En effet, si la valeur du titre augmente, l'investisseur doit rembourser la différence, ce qui constitue une perte. Théoriquement, la perte pourrait être illimitée. Pour investisseurs avertis seulement!

L'assurance vie en ligne

Découvrez votre besoin d'assurance vie

Découvrir mon besoin