Obligation remboursable

On dira qu'une obligation est une obligation remboursable avant la date d'échéance, ou une obligation remboursable par anticipation, si l'entreprise qui l'a émise peut, avant la date d'échéance, la racheter à l'investisseur.

L'obligation remboursable par anticipation offre habituellement un rendement supérieur à une obligation standard, car l'investisseur assume le risque d'être obligé de la revendre à l'émetteur même si cette revente ne l'avantage pas.

Il ne faut pas la confondre avec l'obligation encaissable par anticipation, pour laquelle c'est l'investisseur qui a le droit d'en exiger le remboursement avant la date d'échéance.

Quelques définitions financières

Le jargon financier peut parfois (souvent) être très complexe, nous avons donc créé un glossaire financier. Voici la définition claire et simple des termes financiers.

Régime de retraite à cotisations déterminées

Un régime de retraite à cotisations déterminées, ou régime de retraite à cotisations définies, est un régime de retraite dont les cotisations de l'employeur et de l'employé sont fixées d'avance.

L'employé ne sait toutefois pas le montant de rente qu'il recevra à la retraite, car ce montant dépendra des rendements obtenus sur les placements et du coût des rentes au moment de sa retraite.

Rente variable

Une rente variable est une rente dont les versements varient périodiquement en fonction du rendement des placements qui la soutiennent.

Analyse fondamentale

L'analyse fondamentale est une méthode d'évaluation de la valeur future des actions d'une entreprise en analysant l'entreprise elle-même (états financiers, etc.) et son contexte d'affaires (concurrence, conjoncture économique, etc.).

L'analyse fondamentale est donc une approche très différente de l'analyse technique, qui étudie plutôt l'évolution du prix de l'action elle-même.

Vente à découvert

Une vente à découvert consiste à vendre un titre sans le détenir.

L'investisseur emprunte alors le titre à son courtier, ou à un autre intermédiaire financier, et le vend immédiatement sur le marché. Il devra racheter le titre plus tard pour le rendre à l'intermédiaire.

Si la valeur du titre baisse, l'investisseur peut le racheter à prix moindre. La différence entre le prix de vente et le prix de rachat constitue son profit.

Cette stratégie de placement peut s'avérer très risquée. En effet, si la valeur du titre augmente, l'investisseur doit rembourser la différence, ce qui constitue une perte. Théoriquement, la perte pourrait être illimitée. Pour investisseurs avertis seulement!

assurance vie

Découvrez votre besoin d'assurance vie

Découvrir mon besoin