Taux de rendement réel

Le taux de rendement réel est le taux de rendement net d'inflation.

Par exemple, si vous avez un placement qui rapporte 3 % de rendement annuel et qu'il y a 2 % d'inflation, votre taux de rendement réel sera d'environ 1 % (3 % - 2 %).

Il s'agit cependant d'une approximation. Dans cet exemple, un calcul plus complexe indique que le taux de rendement réel sera précisément 0,98 %. Pour la majorité des investisseurs, la différence n'est pas significative.

Quelques définitions financières

Le jargon financier peut parfois (souvent) être très complexe, nous avons donc créé un glossaire financier. Voici la définition claire et simple des termes financiers.

Frais d'acquisition

Les frais d'acquisition sont les frais payés pour acheter des titres de fonds d'investissement. Certains fonds sont vendus sans frais d'acquisition.

Dépôt

Un dépôt est une somme confiée à une institution financière et qui, par la suite, pourra être retirée.

Les dépôts peuvent être versés par exemple dans un compte de chèques ou d'épargne, ou prendre la forme d'un certificat de placement garanti (CPG), d'une traite, d'un chèque visé ou d'un chèque de voyage.

L'institution financière verse habituellement des intérêts pour les dépôts qu'elle reçoit.

Valeur intrinsèque

Pour une option d'achat, un droit de souscription ou un bon de souscription, la valeur intrinsèque est la différence entre le cours du titre (sa valeur sur le marché) et le prix d'exercice. Si la différence est négative, la valeur intrinsèque est nulle.

Par exemple, si vous avez une option d'achat d'actions de l'entreprise FGH avec un prix d'exercice à 30 $, et que le cours d'une action de FGH est de 33 $, la valeur intrinsèque de votre option est de 3 $. Si le cours de l'action de FGH est plutôt de 28$, la valeur intrinsèque de votre option est nulle car vous n'avez aucun intérêt à acheter pour 30$ une action qui en vaut 28$.

Pour une option de vente, la valeur intrinsèque est la différence entre le prix d'exercice et le cours du titre. Encore une fois, si la différence est négative, la valeur intrinsèque est nulle.

Contrat à terme

Il existe deux types de contrats à terme : les contrats à terme boursier et les contrats à terme hors cote.

Dans les deux cas, il s'agit d'un engagement légal d'acheter ou de vendre une quantité précise d'un élément d'actif (par exemple, du pétrole, du blé ou des produits financiers comme un indice boursier) à un prix et à une date fixés d'avance.

Les caractéristiques des contrats à terme boursier sont choisies par la bourse. Une chambre de compensation agit comme intermédiaire entre l'acheteur et le vendeur et garantit que les contrats sont respectés : il n'y a donc pas de risque de contrepartie.

À l'inverse, les caractéristiques des contrats à terme hors cote sont choisies par les personnes qui signent ces contrats. Généralement, il n'y a pas de chambre de compensation qui garantit le crédit des parties impliquées. Les parties impliquées peuvent donc choisir l'échéance du contrat, sa durée, la quantité du bien livrée, le lieu d'échange, etc.

assurance vie

Découvrez votre besoin d'assurance vie

Découvrir mon besoin