Diabète de grossesse

Diabète de grossesse, causes et symptômes

Tout ce qu'il faut savoir sur le diabète de grossesse, causes et symptômes

Diabète de grossesse

Le diabète de grossesse, sa définition

L'insuline est une hormone qui permet au corps d'utiliser le sucre. Lorsqu'une personne est atteinte de diabète, l'organisme est incapable de produire ou d'utiliser correctement l'insuline, ce peut causer plusieurs problèmes de santé. Il existe un risque élevé de diabète pendant la grossesse, en raison des hormones produites par la future maman tout au long de la gestation, qui altèrent l'efficacité de l'insuline.

Le diabète de grossesse est une forme de diabète qui ne touche qu'environ 4 à 8 % de toutes les femmes enceintes.

Emma est la seule compagnie d'assurance à ne pas discriminer les femmes enceintes en lien avec le diabète de grossesse.

Quels sont les symptômes du diabète de grossesse?

  • Augmentation de la soif et de la faim (causée par le diabète)
  • Déshydratation si les liquides ne sont pas consommés suffisamment
  • Infections des voies urinaires (causées par la prolifération de bactéries due à des taux de sucre dans les urines trop élevés)
  • Vision floue après avoir consommé d'alcool (symptôme le plus courant)

Dépistage du diabète de grossesse

Les analyses de sang et d'urine permettent de trouver l'information sur le diabète de grossesse avant l'apparition des symptômes.

Votre médecin fera probablement une analyse de votre urine et celle de votre bébé à l'aide d'un petit coton-tige qu'il trempera dans le liquide recueilli dans les 24 à 48 heures suivant la naissance. Il s'agit d'un échantillon cultivé en laboratoire. On parle alors de dépistage universel.

L'épreuve de glycémie à jeun est un type d'examen au cours duquel vous vérifiez votre taux de glycémie tout au long de la journée et de la nuit, tout en continuant à vous alimenter normalement. Un taux de glycémie constamment élevé à tout moment de la journée, ou un taux élevé après un repas, peut être une information indicatrice de diabète et doit être confirmé par un dépistage de tolérance au glucose.

dépistage et le diagnostic du diabète gestationnel
dépistage et le diagnostic du diabète gestationnel

Méthode alternative

méthode alternative de dépistage du diabète gestationnel
méthode alternative de dépistage du diabète gestationnel

Source : https://www.canadianjournalofdiabetes.com/article/S1499-2671(13)00903-9/fulltext

Le dépistage de diabète est-il précis?

Le test de dépistage actuel du diabète gestationnel (DG) est l'un des éléments les plus fréquemment contestés du protocole actuel. L'un de ses principaux défauts, selon ses détracteurs, est qu'il ne permet pas d'identifier un nombre important de femmes souffrant d'un véritable DSG. En conséquence, les critères de diagnostic du DG ont été revus, avec un intérêt particulier pour leur utilisation dans le test.

De nouvelles méthodes en vigueur

Une autre approche consiste à tirer parti du fait que les femmes souffrant de DSG présentent des taux de peptide C sérique nettement plus élevés, un sous-produit de la production d'insuline. L'objectif est de vérifier ces taux en début de grossesse et, s'ils sont élevés, d'améliorer le test de dépistage pour obtenir des informations plus précises. Malheureusement, cette approche entraînerait un nombre beaucoup plus élevé de diagnostics positifs erronés jusqu'au troisième trimestre, lorsque la méthode devient plus fiable.

Une autre option consiste à renforcer le test en début de grossesse, mais cette solution présente un certain nombre de difficultés pratiques et éthiques : elle nécessiterait des contrôles plus fréquents et une attention accrue de la part des prestataires de soins prénatals, ainsi que de nombreuses échographies transvaginales (qui exposent le fœtus à des radiations).

C'est pourquoi des scientifiques de l'Université John's Hopkins et du Centre égyptien pour l'étude de l'exposition aux Phtalates et au BPA (Université Ain Shams) ont décidé de voir si la mesure des niveaux de peptide C chez les femmes avant la conception est un meilleur indicateur. Les résultats de cette petite étude pilote, publiés dans Diabetes Care , sont encourageants :

"Les valeurs sériques de peptide C avant la conception étaient en bonne corrélation avec les résultats de l'étude nous pensons donc que ce test pourrait être un bon candidat comme marqueur précoce pour le test du DG. Des études prospectives supplémentaires sont nécessaires pour confirmer ces résultats." Donc, si le diabète de grossesse est la voie vers le diabète insulinodépendant, dois-je m'inquiéter du fait que mon bébé soit exposé à des hauts niveaux de peptide C ?

La réponse simple est non. Il y a deux raisons à cela : En premier lieu, il n'y a pas vraiment de risque car la grossesse augmente la production d'insuline dans des proportions plus importantes que d'habitude.  En deuxième lieu, ces deux articles (1 et 2) sont fondés sur une étude réalisée en 1991 auprès de 20 femmes enceintes présentant des taux élevés de peptide C dans le liquide amniotique et de faibles taux d'insuline chez le nourrisson. Plusieurs des grossesses de ces femmes présentaient certaines similitudes, bien que les chercheurs n'aient pas précisé leur nature ni leur importance.

C'est pourquoi il est conseillé à toutes les femmes enceintes d'éviter d'utiliser des produits cosmétiques contenant des dérivés de la vitamine A (comme les traitements Retin-A ou Renova).

Le diabète et la Covid-19

L'épidémie de COVID-19 a fait naître l'idée d'utiliser une approche diagnostique alternative dans certaines situations, l'OGTT restant le test de référence pour le diabète gestationnel au sixième mois de grossesse.

En effet, certains laboratoires ont décidé de ne pas accepter de patients pendant une durée de 2 heures afin de pouvoir effectuer le test et d'autres évitent de le faire.

Cela dépend fortement de la région et des structures locales des hôpitaux ou des villes. Il est suggéré que le test soit poursuivi selon les recommandations actuelles de la SFD et du CNGOF si les organisations locales le permettent et s'il n'y a pas de problèmes sérieux pour les patients ou les laboratoires.

Selon une récente étude française, le dépistage des facteurs de risque permet effectivement d'identifier les femmes les plus exposées aux complications de la grossesse. Le dépistage sélectif permet de réduire le nombre de femmes qui doivent être examinées.

Quels sont les risques du diabète pour le bébé?

Le diabète de grossesse comporte un risque modérément élevé de problèmes à la naissance. Bien que les bébés nés de femmes atteintes de diabète gestationnel soient plus susceptibles d'être gros pour leur âge gestationnel, la plupart des experts estiment que ce risque légèrement plus élevé est compensé par les avantages d'un bon contrôle de la glycémie.

Même lorsque la santé apparente du fœtus est normale, il est toujours bon de contrôler sa glycémie afin de réduire la responsabilité à long terme de sa progéniture.

Quels sont les risques du diabète pour la maman?

Le diabète de grossesse peut provoquer une hypertension gestationnelle (pression artérielle élevée causée par une glycémie élevée), qui touche environ 20% des femmes enceintes atteintes de la maladie.

Les femmes enceintes peuvent également souffrir de pré-éclampsie, une affection caractérisée par une augmentation de la pression artérielle et la présence de protéines dans l'urine, ainsi que de lésions organiques telles qu'une insuffisance hépatique.

L'hypertension et la pré-éclampsie font partie des risques les plus graves pour la mère et le bébé lorsqu'elles ne sont pas traitées pendant la grossesse par des experts qui savent comment gérer ces maladies.

Les complications du diabète de grossesse

Selon une étude publiée sur le site internet du New England Journal of Medicine, les femmes qui ont souffert de DGM et qui ont ensuite développé un diabète de type 2 courent un risque plus élevé de problèmes de maladie cardiaque et d'accident vasculaire cérébral tout au long de leur vie que celles qui n'ont pas souffert de DGM - un risque de maladie cardiaque 80 % plus élevé et un risque d'accident vasculaire cérébral 2,4 fois plus élevé.

Le diabète de grossesse peut entraîner toute une série de difficultés, de mineures à graves. Un traitement permettra d'éviter ces crises et de garantir la naissance d'un bébé en bonne santé.

En outre, les femmes atteintes de DSG courent un risque plus élevé de développer une maladie cardiaque ou un accident vasculaire cérébral.

Comment réduire le risque?

Bien qu'il ne puisse pas toujours être évité, le diabète de grossesse peut être identifié à un stade précoce et traité avec succès tout au long de la grossesse s'il est détecté tôt grâce à un régime alimentaire et des médicaments appropriés.

Si vous avez déjà eu un diabète gestationnel, cette approche ne garantit pas que vous n'aurez pas à en souffrir à nouveau pendant une autre grossesse.

Discutez-en avec un professionnel de la santé un peu avant votre prochaine grossesse afin qu'il vous donne ses conseils face à la nécessité d'un test de dépistage de diabète gestationnel.

Quels sont les traitements disponibles pour le diabète de grossesse?

Il existe deux méthodes de traitement pour le diabète de grossesse :

  1. Le régime alimentaire seul
  2. Les injections d'insuline associées au régime

Dans les deux situations, vous et votre médecin devez surveiller de très près votre taux de sucre dans le sang. En outre, les deux approches nécessitent un engagement à modifier votre mode de vie global, ce qui aura un impact non seulement sur votre santé, mais aussi sur votre bien-être et votre stabilité émotionnelle pendant cette période éprouvante.

Si vous utilisez des injections d'insuline, votre dose devra être ajustée fréquemment en fonction de la façon dont votre organisme réagit aux repas et à l'augmentation de la glycémie.

Ce qu'il faut retenir sur le diabète de grossesse

  1. Faites de l'exercice régulièrement pour garder votre corps en santé
  2. Maintenir un poids santé avant et durant la grossesse
  3. Évitez la prise d'alcool
  4. Évitez de prendre un poids excessif au cours de la grossesse
  5. Réduisez votre consommation de sucre et d'aliments riches en glucides simples, comme le pain blanc, les pâtes, le riz et les produits de boulangerie
  6. Mangez plus de fibres comme des légumes et des fruits
  7. Buvez beaucoup d'eau pour éviter la déshydratation. Celle-ci peut entraîner une baisse dangereuse de la glycémie

Autres informations pertinentes pour les femmes enceintes :

Autres formes de diabète :

  1. Diabète de type 1
  2. Diabète de type 2


diabete de grossesse

diabete gestationnel

type de maman prenom banner

L'assurance vie en ligne

Découvrez votre besoin d'assurance vie
Découvrir mon besoin